« NICE », un projet innovant de plus pour SDTech

Posté jeudi 20 novembre 2014 à 16 h 47
Catégorie : Innovation Industrielle
navion

En cette fin d’année 2014, c’est un contrat historique de plus que conclut SDTech avec le géant mondial Airbus, prenant ainsi part à un projet innovant pour le secteur de l’aéronautique aux côtés de partenaires prestigieux.

Financé dans le cadre du 18ème appel à projet du Fond Unique Interministériel (F.U.I), le projet NICE « New Impregnation Composite Evaluation » s’intègre à la thématique « Allégement des transports » pour l’aéronautique. En effet, il a pour objectif le développement de semi-produits composites thermoplastiques en réponse aux exigences techniques, économiques et environnementales du secteur de l’aéronautique pour les prochaines générations d’avions et de lanceurs. «NICE » intègre le développement d’une matrice polymère et une technologie d’imprégnation pour proposer un produit adapté, à un prix compétitif et en conformité avec les exigences de REACH.

Le projet est porté par Airbus Operations SAS, avec la participation des divisions Airbus Group Defence and Space et Airbus Group Innovations. L’ensemble de la chaîne de valeur se réalise en France :

  •  ARKEMA (Eure), apporte son expertise sur la synthèse du polymère de type PEKK.
  •  SDTech (Gard), apporte son expertise pour la micronisation du polymère.
  •  Porcher Industries (Isère), développe l’imprégnation de la fibre de carbone.
  •  Omega Systèmes Atlantique (Loire-Atlantique) découpe et étudie le conditionnement du pré-imprégné.
  •  Le Groupe Airbus (Haute-Garonne, Loire atlantique, Gironde) effectue la mise en œuvre du pré-imprégné, sa caractérisation et la démonstration sur pièce.

 Les partenaires s’appuient sur l’équipe « Physique des Polymères » du Centre Inter-universitaire de Recherche et d’Ingénierie des Matériaux: CIRIMAT (Haute-Garonne) qui a pour thématique l’optimisation des performances des composites à matrice thermoplastique.

 Le budget du projet est estimé à 2,1 M€ dont 800 k€ financés par l’état et les collectivités territoriales. Les travaux prévus débuteront en Janvier 2015 pour une durée de 3 ans.

Remonter la page

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>